Zusammen Clark – Earlier

16,00 

PRE-COMMANDE
En lien direct avec la sortie précédente de Jean-Charles Delarue avec son City Band ;un écho pastoral des disques que Felt sortis sur Cherry Red, une fiction spéculative où les Pavement auraient signé chez Postcard. On se coiffe, mais la barbe reste négligée.

MP3s inclus avec votre achat

sortie le 13 Mai 2022

En stock

UGS : br-d 41 Catégories : , Étiquettes : ,

Description

Des sons tendres et printaniers émergent une fois de plus de Paris. Ceux qui y vivent ou qui ont visité cette ville témoigneront d’une joie que les autres ne peuvent qu’imaginer, mais nous pouvons tous nous représenter ce tissu enveloppant, mijotant au sein de l’expérience humaine, qui, lorsque l’hiver repart enfin, fait fleurir les arbres et se soulever une brise tiède. Après deux ans d’exil à domicile, une fois les beaux jours revenus, une fois que le monde pense à se remettre sur les rails, sans ces millions de morts, nos rêves recommencent à éclore.

Les deux Parisiens de Zusammen Clark ont codifié cette sensation d’ouverture et de chaleur en utilisant des références musicales bien connues : l’attraction subtile de chansons robustes mais nonchalantes, en lien direct avec la sortie précédente de Jean-Charles Delarue avec son City Band (disque sorti chez Bruit Direct); une cascade d’accords bien ficelés, une voix grave qui monte dans les hauteurs tout en retenant ses ambiguïtés. On pourrait y voir un écho pastoral des disques que Felt sortis sur Cherry Red, ou un rappel plus général de cette époque. Il évoque une fiction spéculative où les Pavement auraient signé chez Postcard (Vous souvenez-vous? A la même époque, Dandelion et Les Temps Heureux se levaient enfin pour partir ensemble à l’assaut des coffee shops), où les roues ne seraient jamais tombés du carrosse des Go-Betweens, où les Plates of Cake ne seraient plus les éternels outsiders des scènes newyorkaises. Les cuivres amorcent un piqué en flèche, arrivent au bon moment, mais ne s’attardent pas.  Les boucles attirent et retiennent, une guitare se dédouble en musardant. On se coiffe, mais la barbe reste négligée.

Accompagné de son coéquipier et cousin Jerome Lemee, Delarue établit un cadre, repasse sur les lignes au crayon et se met à orner ces chansons de touches très justes ; il possède assez de confiance pour savoir quelle est leur valeur, et aussi exactement où les placer. Voici un monde fait de sons où chaque élément possède une histoire et un emplacement, où chaque pièce peut fournir sa propre acoustique. Ce monde s’ouvre sur un autre, plus grand, celui des humains, peut-être un monde que ces deux-là connaissent depuis l’enfance, ou bien c’est un monde qu’ils se sont construits. Earlier est si bien agencé qu’il est évident qu’il puise ses racines au sein des moments véritablement doux de l’existence : il possède les connaissances pour y accéder, tout en sachant que ces moments ne sauraient se prolonger. C’est un catalogue de délices qu’il serait impossible de survendre. – Doug Mosurock

Listen/Watch

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Zusammen Clark – Earlier”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *